[CRITIQUES] Single Mothers – Homonyme – Secret Voice / Deathwish Inc. (2011)

Single Mothers - Homonyme - Secret Voice / Deathwish Inc. (2011)

Après être tombé dans l’œil du chanteur de Touché Amoré lors de la dernière tournée nord-américaine, Single Mothers nous présente un premier EP. En plus, celui-ci représente la première sortie du label du chanteur de T.A., Secret Voice.

À la première écoute, on remarque que Single Mothers c’est d’abord et avant tout un son rafraichissant. Même si tu n’es pas capable de dire exactement c’est quel style, tu comprends vite que c’est bon. Des guitares puissantes, une énergie à revendre, mais surtout un style de chant plutôt unique qui rend l’expérience si agréable. On a l’impression que le chanteur nous parle, mais c’est tellement bien placé et organisé que tu n’as simplement rien à dire.

C’est bizarre, parce que se groupe là sort vraiment de nulle part, mais on dirait que le chanteur de Touché Amoré à vraiment visé juste. Quand t’entends Christian Girls, tu te laisses aller. Aussi, on remarque une certaine évolution par rapport au Wild Party EP.  C’est moins un hymne aux fêtes tardives, même si ça reste vraiment dans le même spirit. Si j’étais du genre à faire du jogging pis je serais hangover, ce serait cette chanson-là que je prendrais pour me motiver. 2x plutôt qu’une !

(Anecdote : La première fois que j’ai vu Single Mothers, c’était le lendemain où Jeremy Bold est tombé en amour avec le groupe, il les a rajoutés au show de Montréal à la dernière minute. Le chanteur n’avait pas une dent cassée, mais LA dent cassée. Au début on n’était pas sûr. C’était comme on dit : Awkward. Vraiment pas sûr. Finalement, on est tous courus à la table de marchandise à la fin du set pour se procurer le Wild Party EP).

*A voir le 7 mai à l’Absynthe !

%d blogueurs aiment ce contenu :