[CRITIQUES] Nothington – Borrowed Time – Red Scare Industries (2011)

Nothington - Borrowed Time - Red Scare Industries (2011)

Borrowed Time, c’est le dernier effort du groupe San Francisco Nothington depuis Roads, Bridges And Ruins en 2009. Dès la première écoute, on remarque quelques changements musicaux qui donnent un nouveau souffle au band californien. On donne beaucoup plus de place à Christ Matulich au chant, ce qui amène d’excellents titres comme The Escapist ou Ordinary Lives. De l’autre côté, la voix roque de Jay Nothington a toujours autant d’impact et donne sa particularité au quatuor. La combinaison vocale se complète à merveille.

Cette nouvelle formule est très intéressante et donne comme résultat un album rempli de regret, d’espoir et d’optimisme. Dès l’ouverture, Jay Nothington donne le ton à l’album : I’ve been living in a reckless dream, but I’ve got a pace to keep. Comme à l’habitude, ils nous offrent des refrains simples, mais tellement efficaces.

Borrowed Time c’est un disque à écouter quand tu te sens poche, pour te rappeler que demain va surement être mieux. Aussi, l’album est agréable du début à la fin, chose plutôt rare ces temps-ci. Sans vouloir partir un débat, cet album est une des très bonnes sorties musicales de 2011 et probablement leur meilleur jusqu’à présent.

Un disque à se procurer sans aucun doute (le vinyle est supposé sortir cet été). D’autant plus que la dernière fois qu’ils ont passée à Montréal, ils se sont fait voler du stock et près de 3000 $. Oh Montréal…

*En spectacle le 20 août avec : Teenage Bootlerocket, Masked Intruder, Dig It Up ! – 10/12 $ @ Foufounes Électriques

%d blogueurs aiment ce contenu :