[CRITIQUES] Plus Minus – Progression Through Ignorance – Lifers Records (2012)

Plus Minus - Progression Through Ignorance - Lifers Records (2012)

Montréal est dans une période sombre ces temps-ci. Ça sent la révolte. Et justement, le band hardcore montréalais Plus Minus nous présente un EP qui vient condenser tout cet écœurement de société en quelques chansons remplit de rage et d’indignation. Pas pire pentoute comme timming !

Un petit mot sur la pochette qui représente un collage assez fou merci. Très personnalisé, très efficace. Côté musical, c’est pesant. Vraiment. Ça rappelle les belles années. Toutefois, Plus Minus ne tombe pas dans le déjà vu. Je sais pas trop comment l’expliquer, mais tu le sens que ça vient d’ici. Un genre de diamant brut du hardcore DIY montréalais.

J’aime bien la façon dont le EP est organisé. Un intro, un outro et une chanson instrumentale qui sont placés entre les titres et qui nous donnent une bonne idée du mood dans lequel Plus Minus veulent nous transporter. Le tout nous donne quelque chose de vraiment loud.

On va faire ça simple : la voix est vraiment arrogante et hargneuse, le drum bounce a fond, la basse sonne comme la fin du monde et les guitares rappellent le bon vieux mouvement hardcore new-yorkais. Ça donne quelque chose de vraiment bon. Une colère condensée en 17 minutes.

La toune Hard To Earn est vraiment la pièce maitresse de l’album. ‘’ Time And Money It’s All They See. I  Look Around And It’s All The Same.  Stress Has Made The World Insane ‘’. Pour moi, c’est une bonne petite leçon de société. Même si t’es pas un fan de hardcore, Progression Trough Ignorance est vraiment à découvrir.

%d blogueurs aiment ce contenu :