[CRITIQUES] Loma Prieta – IV – Deathwish Inc. (2012)

Loma Prieta - IV - Deathwish Inc. (2012)

Les Californiens de Loma Prieta nous reviennent avec un nouvel album qui marque leur début sur l’étiquette Deathwish. J’entends déjà les puristes avoir quelques hésitations envers les vétérans du DIY qui semblent prendre une nouvelle direction. Vous pouvez dormir tranquille, I.V. reste dans la même lignée des autres albums de Loma, tout en ayant un son tellement plus travaillé et franchement plus violent. Donc plus de visibilité, mais la même éthique de travail.

Ça nous donne comme résultat un album qui sincèrement frôle la perfection. L’arrangement sonore est en totale harmonie avec ce que Loma Prieta a toujours représenté. Du feed-back comme jamais, des grincements dérangeants, une basse qui est tellement lourde qu’on l’entend seulement comme un bruit de fond et surtout des blasts beat infernaux. C’est une véritable bombe atomique de 24 minutes.

De plus, ils ont décidé de faire un clin d’œil à leur album classique Last City en présentant la suite de la trilogie 1-2-3. C’est le moment fort du vinyle, et ce même si tous les titres ont quelques choses de particulier. En gros, c’est un véritable travail de moine que Loma Prieta a décidé de présenter aux auditeurs. Un album qui est vraiment concis et qui semble suivre une direction chaotique du début à la fin. La pochette représente bien le mystère qui tourne autour de I.V. Certains parlent d’un album concept, mais on ne peut en être sûr. On est en terrain inconnu ici.

Un classique instantané? Oui. Chaque personne que je connais qui l’a écouté pour la première fois à tombé de sa chaise en écoutant la chanson d’ouverture Fly By Night. Ceux qui ne connaissaient pas le groupe avant voulaient toujours en savoir plus sur les mystérieux Loma qui pourtant roulent depuis des années. Mais c’est lorsqu’on entend Uniform, que notre envie de tout casser atteint son apogée.

Donc, oui l’album est plus « accessible », mais tout aussi entrainant que leurs précédents efforts. Il semblerait que le groupe pense déjà à y proposer une suite, en l’espérant dans un futur rapproché, surtout étant donné l’activité de chaque membre dans différents projets (Beau Navire, Punch).

Définitivement dans notre best of de l’année.