[CRITIQUES] Brutal Chérie – Cours Ou Crève – L’Écurie (2012)

Brutal Chérie - Cours Ou Crève - L'Écurie (2012)

Depuis quelque temps, on entend parler d’un groupe de punk-rock francophone : Brutal Chérie. Formé d’anciens membres de groupe tel que Speed Massacre, Sexhead ou Les Vulgaires Machins (à l’occasion du moins) il nous présente leur premier album Cours Ou Crève. C’est justement réalisé par Guillaume Beauregard des Vulgaires Machines et Marc-Andrée Beaudet des Sainte-Catherines. Côté production, rien à dire, ça sonne comme une tonne de brique.

On parle ici d’une musique rapide et qui rentre au poste avec des textes francs. Deux voix : une qui semble scrappé par la vie et une autre qui sent le désespoir à plein nez. Le mélange se complète à merveille. Les chansons sont teintées d’un bon rythme et d’un refrain qui va te rester coller dans tête. Ça parle d’amour perdu, d’arrogance, mais surtout de mort ou du moins de survie. La cruauté des histoires de coeurs et les difficultés de la vie sont les thèmes principaux qu’on exploite sur ce disque.

Même si parfois l’impression de déjà vu nous frôle, il n’y a généralement que du bon sur cet album. On sent le plaisir et l’amour de la musique. C’est simple, y’a rien de nouveau, mais ça marche. L’album commence vraiment en force, avec Nausée, Cours ou Crève ou bien Rien Vu De Pire. Le problème, c’est qu’un peu plus loin ça devient un peu terne. Pas que c’est mauvais, loin de là. On a juste l’impression que ça s’essouffle vers la fin. Quand même, pour les avoirs vu live, le groupe a vraiment quelque chose à offrir. Le genre de band qui pourrait vraiment se démarquer dans la scène francophone.

Va te faire ta propre impression en allant les voir lors de leur lancement le 8 septembre aux Katacombes. Le line-up vient d’ailleurs d’être bonifié avec l’ajout de Bon Vivant et de Fortune Cookie Club. L’album vient même avec le prix de l’entrée, le tout signé par  l’Écurie. Bon show!