[ALBUMS] Albatros – Procrastination IIV (2012)

Albatros - Procrastination IIV (2012)

Le NIP a Jeff c’est 98753, C’est genre d’la tektonik ton crippin’, Astrosaure VS. Homosomnambule & C’est du sel que sa faut… Quoi? C’est le genre de titre de chansons qu’on retrouve sur le nouvel album d’Albatros, Procrastination IIV. La formation de la ville de Québec comporte genre quarante douze mille personnes en son sein. Il y a les cuivres, les guitares, la basse, le drum, la chorale de chanteurs…

LES CUIVRES !?

Oui, oui. Pas de stress ! Sortez pas vos chapeau melons, vos freckles ni votre ceinture two-tone tout de suite parce que y’a vraiment rien de ska dans le son d’Albatros. Les cuivres servent à amplifier le rock déjà plein de grément du band un peu à la façon de Rocket From The Crypt mais plus screamo, genre. Ça fait du sens ce qu’on dit ? On est pas sur pantoute pis on n’arrête plus d’écrire des mots en italiques depuis tantôt.

Albatros vient s’inscrire dans une tradition locale qui comporte plusieurs grands classiques du genre comme Suck La Marde, The Sainte Catherines & Final Bâton… mais avec des hornz + quarante douze mille personnes dans le band. Ils sell-out l’Esco à eux tout seuls pis sa rentre pas bien sur le ‘pas-de-stage’ de l’Absynthe. Il ne faut jamais que ça vous empêche de les voir live par exemple, parce que comme on dit par chez nous: sa rentre au poste en calvaire. On déplore cruellement l’absence d’un bon mastering sur Procrastination IIV, mais c’est la seule chose négative qu’on trouve à dire. Ça l’air que le vinyle sonne mieux. On verra!

DIY ou décalisse!