[CRITIQUES] Comadre – Cold Rain (Single) – Vitriol Records (2012)

Comadre - Cold Rain (Single) - Vitriol Records (2012)

On attendait depuis un bout des nouvelles des gars de Comadre. Leur dernier album A Wolf Ticket était sorti en 2010, pas loin derrière le split double vinyle avec Glasses. La série de mixtape était intéressante,  mais on avait hâte d’avoir du concret à se mettre sous la dent. Même si c’est souvent live que ça se passe avec eux, on était impatient d’entendre quelle route le groupe allait emprunter, parce qu’avec chaque release on avait une surprise auditive. Dernièrement, on a su entre les branches que le groupe était en train de préparer un nouveau LP. On ne savait pas trop quand et comment, puisque le groupe a toujours aimé laisser planer le mystère. Heureusement, Vitriol Records nous confirme qu’on est dans la bonne voie en nous proposant un avant-goût du prochain matériel avec le single Cold Rain.

Le vinyle contient trois titres, dont une nouvelle chanson ainsi que deux B-Sides qui ont été retravaillés. On va commencer avec le gros bout du bâton, parce que c’est ce qui nous intrigue le plus. Dès que Cold Rain débute, on reconnait le rythme énervé de Comadre. Le son est plus peaufiné que ce qu’on a entendu précédemment, on sent qu’on veut nous amener ailleurs. Après une minute, on nous insère un riff de guitare tellement catchy qu’on oubli presque le reste des instruments. Sérieusement, le groupe nous avait habitué à des mélodies déconstruites et saccadées. Avec Cold Rain, on dirait que tout s’assemble pour nous donner quelque chose de plus saisissable, mais qui reste dans la même optique du groupe. De plus, les paroles ont une force de frappe qui frôle la poésie. Du bonbon pour les tympans.

Too Much TV a bien beau être une vieille chanson, elle rentre parfaitement dans le moule du nouveau son de Comadre. Probablement l’enregistrement. On remarque inévitablement la même formule d’un riff de guitare qui vient nous accrocher l’oreille, tout en étant bien en opposition avec la voix décadente. Probablement une des plus grandes forces du groupe. Ça nous fait bouger des fesses. Enfin, Free Bases est une chanson qui cadre plus dans le moule habituel de Comadre. Disjoncté et rocailleux, mais tellement efficace. On comprend pourquoi le groupe reste des pionniers en la matière dans la scène underground de San Francisco.

Bref, le vinyle de Cold Rain remplit sa mission à merveille, soit de nous intriguer juste assez pour avoir encore plus hâte au prochain LP. Ça nous donne une bonne idée dans quoi Comadre veut nous embarquer. On est vraiment excité à l’idée d’entendre les nouvelles chansons, il nous reste juste à espérer qu’elles verront le jour dans un avenir rapproché. Le genre de vinyle à se procurer sans aucun doute! Ah non c’est vrai… il est déjà Sold Out.