[ALBUMS] Near Grey – Homonyme (2012)

Near Grey - Homonyme (2012)

Les vieux bands louds de Montréal n’ont qu’a bien se tenir car il y a un nouveau venu dans la scène doom / sludge montréalaise qui n’a rien à envier à qui que ce soit! Near Grey, jeune formation locale, nous livre une première parution tellement épique et empreinte de maturité que le groupe tournera plusieurs têtes au courant des prochaines années. Il contribuera également sans aucun doute à l’amenuisement de l’ouïe de plusieurs personnes au passage, car ici on a bel et bien affaire à une bête de volume. Comme son nom semble si bien l’indiquer, c’est gris voir nuageux, un peu morne, avec  des possibilités de quelques éclaircies ici et là.

Pour sa première parution éponyme, le groupe ne fait pas les choses à moitié. Il nous présente une pièce monumentale de près de 18 minutes intitulé Néant qui est jumelée à deux pièces plus courtes de 7 et 10 minutes qui ferait une maudite belle pièce de wax, si vous voulez notre avis sur le sujet. Il est rassurant de voir que la relève de la musique instrumentale à Montréal est entre d’aussi bonnes mains avec ce jeune quatuor audacieux.

Bien que le groupe se servent de techniques éprouvées à maintes reprises comme une sélection de pédale variées, du keyboard, des gros amplis et des crescendos encore plus gros, c’est l’exécution solide qui vient nous confirmer un vieil adage: pourquoi réparer ce qui n’est pas brisé? Les fans d’Omega Massif, du vieux Pelican (jusqu’à The Fire In Our Throats…), Red Sparowes et autres titans du doom instrumental y trouveront leur compte à coup sûr. Les fans de GY!BE et de Mogwai y verront également quelque chose de solide à se mettre sous la dent.

Bref, une très belle réussite. À surveiller en live très prochainement!