[CHRONIQUES] Best of 2012 des rédacteurs : Le top du mouton noir : Lamb

Le Best of 2012 des rédacteurs

Faire un top 15 de mes albums préférés est définitivement quelque chose de difficile. On a eu droit à beaucoup de sorties vraiment intéressantes cette année, ce qui vient compliquer la tâche. En lisant les albums de cette liste, vous allez probablement trouver que certains d’entre eux n’ont probablement pas d’affaire là. C’est exactement le but de l’exercice, vous faire part de mes coups de cœur de l’année. J’ai toujours aimé des albums qui étaient des mal-aimés, surtout lorsqu’un groupe fait preuve d’audace en prenant une direction qui vient effriter les fans purs et durs. J’aime toujours faire le saut lorsque j’écoute un nouvel album en me demandant si je ne me suis pas trompé de groupe. Alors, voici mes choix de 2012. Si vous n’êtes pas trop d’accord, écrivez-moi un mail et on s’en jasera. Je risque de pas les prendre, mais essaye toi pareil, c’est comme la lotto, Tsé.

1-Godspeed You! Black Emperor – ‘Allelujah! Don’t Bend! Ascend!Constellation Records (Stream) : Un album qui n’a définitivement pas besoin de présentation. GY!BE a réussi à s’élever à un point encore plus haut qu’on aurait pu même l’imaginer. J’ai écouté cet album plus de 150 fois cette année déjà (sérieux). Si tu n’es pas d’accord avec le fait qu’il est au sommet de mon top, je ne veux même pas le savoir, t’as aucun argument contre cette sortie. Je vous prépare pour 2013 un review. Attention, je suis déjà rendu à 4 pages de texte…Godspeed You! Black Emperor - ‘Allelujah! Don't Bend! Ascend!

2- Converge – All We Love We Leave Behind – Deathwish Records (Stream) : Axe To Fall était vraiment surprenant. Mais avec celui-ci, Converge réussi une fois de plus à se surpasser et à prouver qu’ils réussissent à trôner au sommet de l’ultraviolence. À part Coral Blue qui est une vraie farce, cet album frise la perfection. Un amalgame de tous les meilleurs trucs qu’ils ont fait, condensé en 17 titres miraculeux. Probablement leur meilleur, depuis Jane Doe…

Converge - All We Love Behind
3- Loma Prieta – IV – Deathwish Records (Stream) :Il s’agit ici d’un choix qui va probablement en faire grincer des dents plusieurs. Je sais que Loma Prieta a changé de son, ce qui ne plait définitivement pas à tous, mais à mon humble avis, il s’agit probablement d’un des plus solides de leur discographie. La production est tellement impressionnante et les pièces tellement dissonantes et lourdes qu’on ne peut que s’incliner devant toute la fureur que IV représente.

Loma Prieta - IV
4- OFF – Self Titled – Vice Records (Stream) : 16 chansons, 16 minutes. Keith Morris. Rien besoin d’ajouter t’entends jeune punk ?

Off! - Self Titled
5- Propagandhi – Failed States – Epitaph Records (Stream) : Un des albums qui m’a été le plus dur d’apprivoiser cette année, mais qui au final, est aussi un des plus complets musicalement parlant. Propagandhi a réussi à trouver un équilibre parfait entre Supporting Caste et un nouveau son plus riche qui vient confirmer leur place en tant que chef de file dans la scène punk d’aujourd’hui. En plus, leur show au Métropolis en septembre dernier était probablement l’un de mes moments forts de l’année, malgré la morphine…

Propagandhi - Failed States
6- Tragedy – Darker Days Ahead – Tragedy Records (Stream) : Les héros cinglants du crust nous reviennent avec un album qui déchire comme jamais. Juste à l’écouter, j’ai l’impression d’être sale de la tête aux pieds. C’est très méchant, sans prétention et va directement au but sans aucun détour. Si t’es du genre à aimer Bon Iver, ne prends même pas la peine d’y jeter un coup d’œil. Chez Vakarme, ce style de musique à donner droit à plusieurs jeux de mots drôles, certains plus douteux. On vous promet d’en faire un top d’ici quelques semaines. CRUSTY PIE !Tragedy - Darker Days Ahead
7- Torche – Harmonicraft – Volcom Entertainment (Stream): Harmonicraft est un vrai petit chef-d’œuvre auditif. Il est définitivement plus planant que ce qu’on avait entendu jusqu’à présent et représente vraiment une des belles innovations musicales de 2012. J’ai toujours détesté les définitions, mais moi j’appellerais ça du happy-sludge. Ils se sont aussi déniaisés côté musical, ce qui vient rendre le tout encore plus délectable. Snakes Are Charmed s’écoute beaucoup trop bien. LE show que je vais regretter longtemps d’avoir manqué. Le chanteur m’a même écrit une note à main pour me dire qu’il avait hâte de me voir. Ben moi si man !

Torche - Harmonicraft

8- Classics Of Love – Self Titled – Asian Man Records (Stream) : Je ne connaissais pas vraiment le groupe avant d’apprendre qu’il venait aux Pouzza Fest de l’année dernière. En tant que principal détracteur du ska, j’étais vraiment perplexe d’entendre cet album puisqu’il s’agissait du chanteur de Opération Ivy. Mais sur cet album, il n’y a que de la rage et de la sueur. Un album qui reprend les bases mêmes du punk-rock en les adaptant à un contexte plus actuel. L’album le plus punk de 2012, juste après OFF! (Keith Morris, dahhhh).

Ps. Je l’ai manqué au Pouzza 2011 parce que le SPVM bloquait les rues et arrêtait tout le monde. C’est encore plus punk. Des émeutes, du feu pis toutes là.

Classics Of Love - Self Titled - Asian Man Records (2012)
9- Sport – Colors – Adagio830, Guerilla Asso, La Tête d’Ampoule (Stream): Ma plus belle découverte de l’année. Un groupe qui sort de nul part. J’étais chez moi à rien faire et un ami m’envoit le lien. Plus ou moins le goût de l’écouter, bien évaché dans ma paresse. ET BANG. WTF. C’est quoi ce petit bijou? Un album tellement efficace et agréable à écouter entre chummeys. Dans une réunion Vakarme les copains, on ne passe jamais à côté de SPORT. En plus, leur fixation sur les Jeux olympiques est pas mal le fun.

Sport - Colors
10- Milanku – Pris à La Gorge – Tokyo Jupiter Records (Stream) : Je sais que c’est un peu loin pour mettre un band bien de chez nous, mais j’ai décidé que cette année ça se passerait comme ça. Milanku est un de nos trésors nationaux qu’il faut protéger le mieux qu’on peut. Avec Pris À La Gorge, les gars sont au sommet de leur art. Ils maîtrisent parfaitement les montées graduelles et planantes qui nous amènent à un paroxysme auditif qui est difficile à décrire. Mon meilleur album local de 2012 sans hésitation! Je suis même allé dans la ville du diable pour aller les voir, c’est pas rien!

MilanKu - Pris à la gorge
11- Ceremony – Zoo – Matador Records (Stream) : Comme je l’ai mentionné plus haut, certains de mes coups de cœur de l’année sont en quelque sorte des moutons noirs. Le nouveau de Ceremony est probablement l’exemple le plus frappant. Même si c’est vraiment à l’opposé de ce que le groupe avait pu nous offrir avant, je trouve l’album tellement audacieux et facile d’approche. Il n’y a rien d’objectif là-dedans, Ceremony représente un de mes groupes cultes, je l’avoue. Mais je crois sincèrement qu’il y mérite sa place. Zoo aurait été considéré comme vital s’il était sorti il y a 30 ans. Mauvais timming peut-être..

Ceremony - Zoo - Matador Record (2012)
12- Dinosaur Jr. – Chocomel Daze (Live 1987) – Merge Records (Stream): Voici le release qui s’est fait le plus violé par les critiques cette année. Normal dirons certains, c’est un live. J’aime ça, moi, les albums live, lorsqu’ils sont insérés dans un contexte intéressant. Et c’est le cas de cet album. On nous propulse dans les années glorieuses de Dinosaur Jr. Une pièce d’anthologie nous est offerte entre les deux oreilles. Tu ne peux passer à côté de cette chance de revivre l’année où t’étais probablement pas né ou pas assez autonome pour te rendre aux toilettes par toi-même. En plus J. Marcis avait même pas ses cheveux blancs encore…

Dinosaur Jr. - Chocomel Haze - Merge Records (2012)
13- The Great Sabatini – Matterhorn – No List Records (Stream): Un des trésors cachés de Montréal qui commence à se démarquer chez nos voisins du Sud. L’album est tout aussi solide que n’importe quelle prestation live du groupe. Je l’ai dit dans mon review et je vais le redire ici : Sad Parad Of Yesterday, c’est une des meilleures chansons de l’année. Ne fais pas l’erreur de passer à côté de ça s’il te plait.

The Great Sabatini - Matterhorn
14- Caspian – Waking Season Triple Crown Records (Stream): Le fan de post-rock en moi est relativement déçu de voir Caspian aussi bas dans cette liste. Mais ma mère m’a toujours dit qu’il fallait faire des choix déchirants dans la vie. Probablement éclipsé par la sortie surprenante de GY!BE, Waking Season est un peu passé dans l’oubli cette année. Pourtant, ils nous offrent probablement leur meilleur matériel jusqu’à présent. Donner des frissons sans se faire aller la trappe, faut le faire!

Caspian - Waking Season
15- Luther – Let’s Get You Somewhere Else – Chucksaaw Records (Stream) : Mon pêché de 2012. Je suis pas le plus grand fan de pop-punk, mais sérieux cet album-là est vraiment quelque chose. Des chansons catchy comme tout, sans tomber dans l’abus. Normalement, je m’écœure après quelques écoutes. Pourtant, le nouveau de Luther fait toujours partie de ma playlist au travail. Moi et PM on l’écoute ensemble dans son lit. Tsé.

Luther - Let's get you somewhere else
EP –
1- Jowls – Cursed – Tiny Engines Records (Stream)
2- Glocca Morra – An Obscure Moon Lightning An Obscure World – Kind Of Like Records (Stream)
3- Crusades – Parables – It’s Alive Records (Stream)
4- Bummer – Housebreaker Records – (Manque d’objectivité, mais vit relativement bien avec) (Stream)
5- Torche – Harmonslaught – Amnesian Records (Stream)

Citron : NOFX, j’ai tu vraiment besoin d’en parler ?

Show de l’année : Solids à Québec, OFF! aux Foufounes. Propagandhi au Métropolis. Descendents et Hot Water Music au Riot Fest de Toronto. Iron Chic à l’Esco (Merci à PM le massothérapeute improvisé qui ma soigné durant le show). BonVivant dans un appart en compagnie de Jésus et quelques centimètres de terre.

Merci de nous lire. Vous ne vous en rendez surement pas compte, mais ça nous fait vraiment chaud au coeur. On promet de s’améliorer de jour en jour en essayant de vous livrer le plus d’information sur les groupes qui nous et vous font vibrer.

-Signé votre agneau adoré. – Lamb