[DÉCOUVERTES] Édition du 1er Février 2013 – Ça fait maintenant officiellement un mois qu’on écrit 2012 au lieu de 2013…

Les Vendredis Découvertes

Avec JF, on fait un petit détour via Budapest, en Hongrie, pour découvrir Oaken, un jeune groupe avec décidément tous les morceaux à la bonne place. Un véritable pot-pourri de plusieurs styles de musique agressive ou lourde, ces hongrois donnent dans un post-hardcore très informé par le crust et le screamo et ne sont pas sans nous rappeller les grandioses Fall Of Efrafa. Le groupe n’en est qu’à ses balbutiements que déja il nous déboîte la gueule avec sa contribution plus que notable à un 4-way split avec Coma Regalia, Locktender et Wounded Knee… Pour ne pas dire qu’ils volent carrément la vedette! De plus, la formation possède un claviériste et c’est ni cheezy, ni quétaine, ni kitsch. C’est quand même pas du n’importe quoi! Venez pas dire qu’on est jamais smath avec vous. Grandement recommandé pour les fans de Vestiges, Downfall Of Gaia et les susmentionnés Fall Of Efrafa.

Puisqu’il faut bien commencer à regarder ce qui se fait déjà en 2013, PM avait comme but de découvrir un album tout fraîchement sorti. Eh bien c’est suite au défunt groupe pop-punk anglais Pick Your Weapon (2010-2012) que Nobody, Ever a lancé son premier EP avant-hier: Everyone Stood By The Side Of The Road. On sent bien le background punk derrière ce nouveau projet résolument plus emo, ce qui a tout pour nous réjouir. D’une excellente qualité, les 4 titres ont tout pour plaire aux fans invétérés de Get Up Kids ou de Sunny Day Real Estate. PS: Si vous aimez, allez dont encourager leur pauvre page Facebook de 48 likes!

Pour sa découverte de cette semaine, Karl nous propose le groupe Red Apollo, nous offrant un post-hardcore très pesant avec leur dernier album Marche Funèbre, parut en décembre dernier chez Alerta Antifascista et Good Die young Music. Originaire de la ville de Dortmund en Allemagne, le groupe n’en est pas à ses premiers pas, ayant sorti un EP il y a plus d’un an. L’album est assez dark, un son que nous adorons, malheureusement ce dernier semble avoir passé sous le radar de 2012. Il n’est jamais trop tard pour remettre ça !

C’est en Italie qu’Oli vous emmène cette semaine par le biais de Scena. Après un premier album paru en 2009, la formation revient avec un nouvel EP fracassant. Retrouvez la sueur crasse du rock ‘n’ roll jumelée à la désinvolture d’un hardcore old school. Si Ty Segall était soutenu par Raw Power, le résultat serait probablement Scena. Ces sept bombes vous collent à la peau comme des sangsues en manque.

Comme à son habitude, Lambert vous transporte dans son obsession musicale du moment. Cette semaine, il n’est pas capable de décrocher de l’album Unknown Pleasures de Joy Divison. Neon Lights viennent de Murcia en Espagne et vivent très bien avec leur affiliation avec ce groupe mythique. Rien de plus à déclarer, ça s’écoute très bien dans une période aussi maussade que celle que nous vivons actuellement. En plus, c’est pas mal mieux qu’un band hommage.

PS:  Je vais très bien quand même.