[DÉCOUVERTES] Édition du 8 Février 2013 – Quand les humains accusent les chats d’être nocifs pour la biodiversité mondiale, c’est qu’on vit dans un drôle de monde!

Les Vendredis Découvertes

Découvert grâce à notre érudit comparse de Québec Frank, Chestnut Road avait absolument tout pour satisfaire le malaise dont PM souffre cette semaine. Un son absolument irréprochable qui nous fait revivre nos années 90 comme on aime tant le faire. C’est bien ficelé, plein d’émotions et ça nous rappelle plus précisément les Europes de l’époque du grand Frankie Stubbs. D’ailleurs, les gars se réclament de plein de belles influences telles que Husker Dü, Broccoli (d’où ils prennent leur nom), Leatherface et The Lemonheads. La toune que l’on vous met ici est le premier extrait de leur prochain album à paraître dans les prochains mois, sur le label japonais Waterslide Records. Tenez-vous au jus de ces excellents cousins français, parce que vous allez en ré-entendre parler ici au Québec, on vous le promet!

Restant toujours sous le label français Throatruiner, Karl nous propose cette semaine un groupe de Genève nommé Elizabeth. La formation était apparue dans nos découvertes d’il y a quelques semaines, parce que certains membres d’Elizabeth font partie du side project black metal Vuyvr. Il est important de noter que le groupe n’en est pas à ses premiers pas, par contre peu de releases ont été sorties à travers le temps. Le son offert par le groupe suisse est très punk hardcore et l’album sorti en 2012 est excellent. De plus, la pochette de ce dit album est vraiment bien agréable à regarder…

On ne sait pas trop ce qui se trame en Colombie-Britannique mais, depuis quelques temps, une vague de groupes agressifs y émerge. Est-ce que l’air du Pacifique serait imprégné d’un virus malsain incurable? Néanmoins, Oli vous suggère de jeter une oreille au premier né de Dead Again. Au menu: esthétique de films d’horreurs du début des années 80, penchant affirmé pour l’occultisme et attirance pour les conduites psychopathiques. Imaginez un instant Botch se faire sacrifier par les gars d’His Hero Is Gone lors d’un rituel satanique. Incurable!

Lambert, cette semaine, a le goût de brûler des symboles du christianisme. Quoi de mieux qu’un groupe d’ultra-violence du Danemark pour combler cette envie soudaine! Le groupe Église fait partie de l’entourage des champions danois de la méchanceté, Hexis. De la musique très grasse avec une voix disjonctée . Un bon moyen pour se réveiller à 6h le matin après une soirée bien arrosée…

Pour finir cette édition en beauté, quoi de mieux que de faire un petit détour dans la contrée du screamo avec JF. Suite à un échange de bon procédés avec Alex (du groupe montréalais Nous Étions), le groupe Alta a fini par lui atterrir dans le labyrinthe auditif. Au fil des jours, leur album Places est tranquillement devenu une vraie petite révélation. Le jeune groupe en provenance de Milwaukee donne dans un hardcore émotionnel un peu twinkly, avec un chant féminin qui vient confortablement s’asseoir à la table de Mahria, Lord Snow et autres ramifications d’Anomie.

Mais en bonus, JF vous offre aussi de découvrir un jeune groupe allemand né des cendres des défunts Hungry Lungs, qui s’appelle Tsarweather. Bien que le son de Tsarweather soit un son plutôt courant au sein de la scène allemande depuis les dernières années, les 2 titres qu’on peut entendre sont tellements féroces et bien appuyés par un jeu de batterie vachement impresionnant qu’il serait imprudent de ne pas leur porter d’attention. Une petite gâterie pour les fans de Trainwreck, Ghostlimb, Glasses, etc.