[CHRONIQUES] Cinq albums que j’emmènerais dans ma tombe avec Mathias Forssier

Cinq Albums Que J'Emmènerais Dans Ma Tombe

Premièrement, on s’excuse du léger retard de publication, mais, on n’est pas des robots tsé! Cette semaine, on a comme invité notre cher ami Mathias de Prevenge, Oktoplut, Nuance Noire et Sober Dawn. Compatriote invétéré du Fest en Floride, Mathias nous livre ses influences les plus diversifiées dans cette chronique haute en contrastes! On comprend mieux comment il peut à la fois nous chuchotter de douces mélodies rock sous son personnage de Powf (Le Phoenix) Forcier dans Nuance, et, en même temps, nous crier des back vocals rauques dans Prevenge. Bonne lecture!

Face to Face - Ignorance is Bliss

Face to Face – Ignorance is Bliss (1999)

J’ai acheté cet album là le jour de sa sortie. Je l’ai écouté une fois, pis je l’ai mis en dessous de la pile. Mon band préféré venait de faire un disque de marde (apparemment, j’étais pas le seul à m’être dit ça à l’époque; la tournée avait été annulée pis un guitariste est parti suite à ça). Les mois ont passés et, progressivement, ce disque là est remonté dans la pile, jusqu’à être sur le top en permanence. La réalisation de cet album là est incroyable. Pour les amoureux du reverb, vous allez être servis. Le band a vraiment essayé de quoi de différent sur cet album, mais ça n’a pas payé sur le coup. Je pense que c’est cet album là qui m’a convaincu que, dans la vie, y’a pas juste le punk dans panne que j’aimais. Un autre candidat dans la liste des albums que j’ai achetés à maintes reprises, parce que mes copies devenaient trop scrap.

Hot Water Music - Live at the Hardback

Hot Water Music – Live at the Hardback (1999)

Un live de HWM tapé en ’99. Je suis un gros fan de ce band là, particulièrement de leurs premiers albums (mais pas le premier, pas de joke, y’est loin d’être écoeurant). Tu sens toute l’énergie du band là dedans, avec ses défauts et ses qualités. C’est comme ça qu’un album live devrait être, un peu croche, mais pas mal spirit. Y’a un cover de Leatherface en plus!

Torche - Meanderthal

Torche – Meanderthal (2008)

Heeeeeeeuuuuuu, du sludge Pop ??, chanté par un dude ouvertement gai dans la scène métal (parfois un tit-peu homophobe). La dernière toune peut faire tomber votre vaisselle des armoires, si vous l’écoutez trop fort. C’est un album extrêmement le fun à écouter, tu peux headbanger ça avec un sourire étampé dans face.

Jimmy Eat World - Clarity

Jimmy Eat World – Clarity (1999)

Genre, en 2001, j’écoutais Musique Plus chez mes parents pis ils disent que JEW fait un show au Rainbow une couple de jours avant Noël. Pour ceux qui sont déjà allés au Rainbow pis qui savent ce qui s’est passé en 2001 pour JEW, ça allait être sold out dans pas long. J’embarque dans ma Suzuki Swift ’93 pis j’men vais aux comptoir Admission du La Baie des Promenades Saint-Bruno. La tite madame me vend un ticket, pis il me reste 20$ dans les poches, le HMV est à une minute de marche, fak j’y va. J’avais acheté mon ticket parce que j’était en amour avec Bleed American, mais j’avais aucune idée de ce que le band avait fait avant. Rendu au HMV, j’achète Clarity. Revenu chez moi, je l’écoute. À maintes reprises. En dormant. Je le trainais partout où j’allais, parce que je croyais pas qu’un album bon de même avait été fait pis que personne l’avait écouté. Depuis, je l’ai acheté 3 fois, parce que mes copies finissaient par être scrap elles aussi.

Converge - You Fail Me

Converge – You Fail Me (2004)

C’est ben clair qu’il fallait que je mette un album qui brasse plus que les autres. Pis c’était ben clair que ça allait être un album de Converge, mais lequel… Je trouve pas mal toute bon ce qu’ils font depuis Jane Doe, mais lui il a un petit quelque chose de plus je trouve. Tu feels pas nécessairement super bien après avoir écouté cet album là, mais, des fois, c’est cool.