[DÉCOUVERTES] Édition du 22 Février 2013 – Pasta rien de mieux à faire!

Les Vendredis Découvertes

JF se gratte la tête un peu en se demandant comment décrire le son de Grand Détour, un groupe français qui nous arrive tout droit de Toulon et qui comporte des membres de Child Meadow (décidémment, les gars ne chôment pas… ou alors ils sont sur le chômage et ne font que de la musique?). Si vous êtes familiers avec la scène européenne, mais plus particulièrement celle de nos cousins, vous allez immédiatement vous retrouver en territoire connu à l’écoute de Grand Détour. On y voit des teintes de Sed Non Satiata & de Daïtro, mais quelques passages nous rappellent aussi un peu la sauce à la ‘ricaine de Kidcrash. Vous avez compris, on a ici affaire à du screamo… mais comment qualifier cette musique si elle est dépourvue de son élément le plus caractéristique, qui est le chant? Bon, on va risquer le post-emo. Mais en réalité, on s’en criss des étiquettes. Laissez la musique vous parler, question de voir qu’est-ce qu’elle a à vous dire.

P.S: La découverte de PM est meilleure.

PM qualifie ça du parfait mélange entre Joyce Manor, Pavement et Tigers Jaw. Ajoutez à ça une belle pochette rose nanane et une bonne dose de douceur, et vous avez fort probablement saisi l’essence de Donovan Wolfington. Il s’agit d’un jeune groupe de la Nouvelle-Orléans qui lancera son premier album le 13 avril prochain, sous l’étiquette Community Records. C’est encore tôt pour dire qu’il s’agit d’un album à surveiller en 2013, mais certains titres comme Die Alone, ou encore American Spirits, nous poussent à dire qu’il s’agit d’un album à tout le moins très marquant. Évidemment, le groupe est jeune et ce sera intéressant de suivre où ils iront avec autant de potentiel.

Pour son retour au boulot, Karl vous offre un groupe d’old school punk hardcore bien de chez nous. Scarlet Beast nous offre un bon punk rock bien rapide et court. Les amateurs de format cassette se rejouiront de savoir que le groupe offre leur son sur ce support, comme à la bonne vieille époque. Vous pouvez suivre le groupe via Facebook ici. Voici deux mots pour finalement bien décrire Scarlet Beast: circle pit !

De son côté, Lamb est vraiment tombé en amour avec Labour Day, un band de Toronto qui vient confirmer la qualité de la scène punk-wtv de l’Ontario. Une espèce de version nord-américaine de Nai Harvest mélangée avec Lemuria. Une bonne petite musique bien smooth qui vient combler les trajets d’autobus trop pénibles, pogné entre deux personnes qui négligent beaucoup trop leur hygiène personnelle… Une histoire vraie en plus!