[DÉCOUVERTES] Édition du 12 Avril 2013 – Et notre semaine de production du zine

Les Vendredis Découvertes

Pour fitter avec l’écoute assez intensive du nouvel album de Daylight, PM s’était mis dans le bain, il y a quelques semaines, avec le jeune groupe Featherweight, originaire de Fort Lauderdale. Comptant à leur actif cinq, et bientôt six, EP de moins de 4 tounes, le groupe a passé par différents stades musicaux durant leur courte discographie, tout en gardant un filon d’influences punk et post-hardcore assez fortes. On pense assez rapidement à Small Brown Bike et à Title Fight, ce qui est un excellent signe que ça devrait nous plaire. Le EP Bucket List est assurément un incontournable, alors c’est celui que l’on vous met en écoute. Sachez néanmoins que le prochain EP intitulé Heaven Sent sortira d’ici un mois, sous l’étiquette Koopzbootz Records. Vous pouvez d’ailleurs déjà l’écouter sur leur bandcamp. Merci à Phil d’Esprits Noirs/Trop Métal Productions pour ce petit bijou!

Lorsqu’une journée funeste s’annonce comme celle que nous vivons présentement, notre agneau aime nous sortir une musique lourde et déprimante pour enfoncer le clou encore plus profondément  Il est baveux, il l’a toujours été en fait. Lamb nous propose donc Puzzle, un groupe de post-rock français qui va vous envoûter dans votre déprime quotidienne. On ne sait pas trop si c’est parce que Lambert a trop hâte au show de If These Trees Could Talk, mais ça vaut tout de même un coup d’oreille.

Pas mal fru de ne pas avoir pu aller au spectacle d’hier soir à cause du rush de deadline pour le zine (causé entre autres par des problèmes technologistiques, mais aussi une dose généreuse de procrastination), JF vous recommande une bonne dose de violence insalubre avec Cetascean, un groupe de hardcore crust anarchiste de Winnipeg. Avec un nouveau 10 » pulvérisant tout chaud qui vient de sortir de la fournaise, le groupe devrait faire parler de lui dans les cercles d’amateurs du genre. Avec des influences comme le stenchcore… tu le sais que s’pas propre propre. Ah et que dire de ce tag: D-Beats Against D-Bags. C’est comme un genre de Emo Is A Gang trainé dans la bouette pis les sous-sols humides de tout les punkhouses de l’amérique du nord, et qu’on le laissait ensuite fermenter dans une vieille van sans lui donner accès à une douche ou du linge de rechange.

C’est rongé par la culpabilité, la conscience meurtrie, qu’Oli vous présente sa découverte. Non, mais vraiment! Comment a-t-il pu oser rater la performance (et la visite rare) d’Iron Lung la semaine dernière? Si le manque de motivation devient obstacle à ce point, il faut y remédier d’urgence. L’indomptable bête à deux têtes n’est pas qu’une célébration magistrale du pouvoir de la violence. C’est également un refuge pour esprits tordus ayant comme fixation la perversion du bruit. Dreamdecay y sévissent. On apprend à l’instant que David Yow et Steve Albini mijoteraient un coup pendable pendant l’enregistrement du nouveau Godflesh.