[CHRONIQUES] En route vers le Pouzza Fest – Daylight

Daylight - Jar (2013)

Après la sortie de 4 EP et un demo depuis 2009, le groupe de Pennsylvanie Daylight vient de sortir son premier LP, sous l’étiquette Run For Cover. Ayant été habitués à une déprime extrême sur le travail précédent du groupe, on attendait avec impatience de voir ce que le premier album allait nous offrir en terme de complete sadness. Jar ne déçoit pas, malgré qu’il y ait définitivement une vibe qui ait changée dans le son du groupe. S’approchant plus à ses contemporains tels que Basement ou Citizen, le son des années 90 est mis de l’avant au max au travers de ces 12 nouveaux titres. Variant entre un post-hardcore old school et un emo lourd, on peut dire que le son s’est affirmé depuis Sinking, qui jouait dans un registre plus gruffy à la early Hot Water Music / Small Brown Bike. Jar sonne donc immanquablement plus propre et distingué, mais garde son mal de vivre qui nous avait fait accrocher dans leurs premières chansons.

Daylight jouera immédiatement après Direct Hit! le samedi 18 mai de 18:00 à 18:30 aux Foufounes Électriques, sur le bill avec Good Riddance, American Steel, Teenage Bottlerocket, Iron Chic et Ann Beretta.

Un must pour les plus dépressifs d’entre nous.