[CHRONIQUES] Cinq albums que j’emmènerais dans ma tombe avec Jonathan Robert

Cinq Albums Que J'Emmènerais Dans Ma Tombe

Jonathan, en plus d’être le chanteur-guitariste de Bummer et anciennement guitariste dans Round II, est également artiste illustrateur à faire capoter vos mères. Séduisant, désinvolte et mystérieux, avant tout ça, Jo est également un pote. Ça faisait des mois que l’on le persévérait d’écrire ses inspirations qui le poussent à l’écriture des chansons de Bummer et de Corridor, son nouveau projet expérimental. Eh bien voilà chose faite, il est venu à bout de nous livrer la source du looseness derrière ses compositions, et avouons-le, derrière sa personnalité également. Guidé par ses inspirations houleuses, ces cinq choix vous amèneront à mieux saisir l’essence de ce sympathique personnage qu’est Jo Robert.

By the way, les tops 5 c’est un peu de la marde dans le sens que, il y a 5 ans, ça aurait pas été le même choix. Ça fait que je suis pas mal sur de regretter mon top 5 quand j’vais crever.

Women - Public Strain

Women – Public Strain (2010)

Ffffffffffffffffffffff…. C’est difficile à décrire et à partager. C’est dark, noisy, mélodique. On dirait les Beach Boys mélangé avec du Sonic Youth pis du noise, qui jouent dans une caverne avec des instruments cheaps. L’album coule comme du beurre. À chaque fois je finis d’écouter l’album, je sais pas quoi mettre de mieux, ça fait que j’écoute l’autre album d’avant… un peu pathétique, mais c’est tellement bon!

Japandroids - Post-Nothing

Japandroids – Post-Nothing (2009)

Pour moi, ça garoche autant qu’un album de Tue-ta-mère-mange-ton-père, sauf ça me donne le smile plutôt qu’une envie de tirer du gun. C’est tout le temps impressionnant un duo qui sonne comme un quatuor. Son sale garage-pop-punk-indie-watever, des hooks incroyables, 2-3 phrases de parole par tounes, pas mal de wohos… Parfait, j’embarque. Je cacherais pas que cet album-là m’a pas mal influencer à partir Bummer (mais pas Corridor, pas pentoute).

Meilleure track: Young Hearts Spark Fire

Sonic Youth - A Thousand Leaves

Sonic Youth – A Thousand Leaves (1998)

Un band des premier bands qui m’a fait décoler du classique punk boutonneux d’adolescent. J’avais acheté ça par hasard pour un cadeau de fête à ma soeur. Finalement, j’ai écouté par hasard et c’est moi qui a trippé plus j’pense… Difficile à choisir un album préféré du groupe quand celui-ci à l’une des discographie les plus impressionnantes. Je ne dirais pas que c’est A Thousand Leaves que j’ai le plus écouté, mais je le remercie particulièrement pour la suite des choses. C’est un bon petit Sonic Smooth.

Chad Vangaalen - Soft Airplane

Chad Vangaalen – Soft Airplane (2008)

Le gars y compose tout, joue de tous les instruments, s’enregistre lui-même, fait lui-même ses clips en animation, dessine toutes ses pochettes, promo, etc… Bref, il fait chier. Chaque album de Vangaalen est unique en soit, chacun possède une certaine ambiance. Ici on a le droit à quelque chose d’assez éclectique, mais qui tourne généralement autour d’un indie-folk assez trippy en quand sombre. Beaucoup ont comparé Chad à un mix de Neil Young/Thurston Moore. Oui, c’est vrai, mais pas besoin de tripper nécessairement sur l’un des deux pour apprécier Soft Airplaine.

The Replacements - Let It Be

The Replacements – Let It Be (1984)

Le 5e choix faisait chier, c’est un peu impossible à choisir. Mais bon, j’apporterais définitivement la chanson Answering Machine. Y a vraiment une pas pire détresse dans la voix imparfaite (mais parfaite) de Paul Westerberg, accompagnée d’une guitar qui à le meilleur son de chorus que j’ai jamais entendu. En général, la sonorité rétro des 80’s me plait beaucoup. Cet album-là est une grosse vague de nostalgie college-rock avec une ambiance de cassette qui wave. Il y a de quoi là-dedans de vraiment rock-crèmeux, mais en même temps, de tellement sincère et poignant.

À mettons qu’on en met un peu plus… :

– Wu-Tang Clan – Wu-Tang Forever
– Radiohead – Amnesiac
– Un best of de Joy Division
– Swan Lake – Enemy Mine
– Tallest Man On Earth – Shallow Grave
– Tripping Daisy – I Am An Elastic Firecracker
– Sonic Youth – Evol