[DÉCOUVERTES] Édition du 4 Octobre 2013 – Pauvre Scarlett

Chronique-Découvertes-Special-Scarlett

http://m.imgur.com/a/YDkTr

Les yeux. Onze/Douze. ØJNE. Undici/Dodici. PM était blazé depuis au moins 11 ou 12 mois de la scène screamo actuelle, et il n’osait même pas écouter les nouveautés tant les State Faults et autres Departures l’ennuyaient. Et c’est quand son écoute ne reflétait plus du tout son amour pour les Raein, Daïtro et autres défendeurs du style, que ØJNE fait surface tel un raz-de-marée venu du plus profond des océans. C’est authentique, chargé d’une émotion palpable et c’est à la fois accessible et complexe. Rapide, mais aussi atmosphérique. La recette est à point. Dégustez les yeux fermés.

Parce que c’est le retour du hockey et que ce sport là semble, malgré tout, plaire à plusieurs punks, surtout à Montréal il faut dire, Karl vous propose un groupe qui se nomme… Ice Hockey. Oui, vraiment. Un groupe américain provenant des Quad Cities qui nous offre un son screamo avec une touche bien à eux. Ajoutez à cela des bouts plus ambiants et d’autres d’une violence plus brute, c’est ce que vous obtiendrez en écoutant ce groupe. Un peu hors norme dans le genre, et c’est ce qui le rend intéressant. Certains vieux fans de screamo ne seront pas emballés par leur sonorité plus actuelle, mais on ne peut pas plaire à tous.

Les copains, le Fest arrive à grands pas. C’est donc en feuilletant la nouvelle compilation que Lamb est tombé sur une  trouvaille plutôt surprenante. On connaît en général le genre de groupe qui est au Fest, un punk-rock très général, disons-le. Pourtant, Ramming Speed n’entre définitivement pas dans cette catégorie. On parle ici de trash métal très puissant, avec des guitares énervées et une voix qui vacille entre le grind et le crust. Elle rappelle même, par moment, le petit dernier de Napalm Death. Bref, un groupe énervé qui risque d’être intéressant à voir live au beau milieu de la Floride.

PS: Cette découverte s’adresse à notre ami l’Orchidoclaste, qui n’est pas capable de se détacher de ses disques de Hot Water Music. Allez Sam! Une petite dose de violence ne te fera pas de tord!