[CHRONIQUES] Cinq albums que j’emmènerais dans ma tombe avec Fred Jacques

Cinq Albums Que J'Emmènerais Dans Ma Tombe

Anciennement dans l’influent groupe punk rock montréalais The Sainte Catherines et dans les défunts Yesterday’s Ring, Fred Jacques nous livre, cette semaine, le top cinq des albums qu’il emmènerait dans sa tombe. Vous remarquerez que la diversité de ses choix ont sans doute fait de lui le musicien polyvalent qu’il est maintenant. Vous pouvez maintenant le voir dans Miracles, le nouveau projet avec son partner in crime, Hugo Mudie.

Godspeed You! Black Emperor - F#A# Infini

Godspeed You! Black Emperor – F#A# Infini (1997)

En 1997, c’était ma première fois à l’hôtel 2 Tango; le show de Godspeed m’avait hypnotisé. Tout le monde était dans le loft, couchés/assis par terre à écouter un band qui torche. Quand ils ont joué The Sad Mafioso, c’était juste magique: je n’avais jamais rien entendu de pareil. Ça m’a fait découvrir une scène musicale (post-punk-rock-etc.) que je ne connaissais pas. Je m’étais procuré le vinyle au show dans le loft de 2 Tango, handmade, que j‘ai évidemment perdu dans mes innombrables déménagements… L’album que j’ai écouté le plus de GSYBE. La copie CD extended version est sortie l’année d’après; encore meilleure. Ils sont devenus big très rapidement: quelques mois plus tard ils faisaient la première partie de Sonic Youth au Metropolis et ils volaient complètement le show. Sonic Youth le disait eux-mêmes « on stage ». On avait un sale bon band à Montréal. C’était parfait. Ça m’a fait m’intéresser un peu plus aux trains, au Mile-End pis aux effets dans les pédales de guitares…

Dans la même veine :

Mogwaï – Come On Die Young et Neurosis – A Sun That Never Sets

Steve Earle - Transcendental Blues

Steve Earle – Transcendental Blues (2000)

Si t’aimes un tant soit peu le country-rock c’est, selon moi, un genre de best of. Les chansons de cet album sont toutes excellentes. Il y a beaucoup d’albums de Steve que j’aime, mais celui-là est une tite coche au-dessus. Quand je l’ai découvert en 2000, j’étais dans le sud des USA et on écoutait ben du Johnny Cash et du Hank Williams dans le truck. Toute l’histoire autour du personnage de Earle est pas mal plus punk (comme beaucoup d’autres country singers d’ailleurs) que beaucoup trop de « rich kids » qui jouent dans des bands avec des amplis à 20000$ achetés par papa le Noël d’avant, en même temps que le Dodge Ram de l’année. Ça m’a fait m’intéresser plus à Bill Monroe, aux autres dinosaures du country pis aux drogues dures.

Sonic Youth Daydream Nation

Sonic Youth – Daydream Nation (1988)

J’ai hésité entre celui-là et Sister. Si t’as jamais écouté ces deux albums là, tu manques de quoi. Ce band là, ainsi que Béru et DK, m’ont fait décrocher un peu de ma phase BonJovi, Skid Row, Poison, Metallica etc. Ça me rappelle Lollapalooza 1995 à Toronto : Hole, Cypress Hill, Beck, Helium, Pharcyde, The Roots etc… une autre histoire.

Un criss de bon record. Du post punk pop à son meilleur. Les guitares sont vraiment travaillées pour vrai. Les tounes sont là et on en a pour notre argent: l’album dure longtemps sans jamais paraître long.

Tragedy - Vengeance

Tragedy – Vengeance (2002)

De mon humble avis: le meilleur du crust-punk. Je l’ai écouté en sale celui-là. 38 minutes parfaites. C’est sûr que les puristes vont dire que His Hero His Gone étaient meilleurs et blah blah blah, mais bon… pour moi c’est la meilleure shit que cette gang là a produite. Les breakdowns sont placés tout le temps à la bonne place, le drum est fucking tight, les guits sont dans le tapis et les lyrics sont forts :

« No truce, No Mercy, No surrender, No rest, No more, This is war…»

Des frissons à chaque fois… Grosse influence pour moi. Ça peut paraître un peu sur un album de mon ancien band…

Je ne les ai jamais vus en show à part la shot aux Katacombes quand ils ont joué 6 tounes seulement. L’autre fois que j’aurais pu les voir c’était au Loudhouse, en 2000, avec Born Dead Icons et Black Hand. J’étais au show… je suis parti après Black Hand vu que je ne connaissais pas Tragedy et que j’avais plus le goût d’aller fumer de la roche avec les homeless. Un de mes plus gros regrets…. avoir manqué ce show…

Hot Snakes - Suicide Invoice

Hot Snakes – Suicide Invoice (2002)

C’est sûr que Drive Like Jehu était ben bon aussi, mais celui-là m’a particulièrement touché.  Je trippe sur pas mal tout là dessus : les guits, le drum, la basse (ou l’absence de basse), les arrangements, la manière de chanter… Du bon rock&roll/post-punk : essaies les tounes Xox, Suicide Invoice ou ben Why Does it Hurt pour voir… C’est un album qui fait pas mal l’unanimité dans mon entourage, toutes sortes de personnes avec des goûts différents apprécient ce record là.

J’emmènerais donc ces cinq records là dans ma tombe, mais je te garantis que je m’arrangerais aussi pour pouvoir crosser les règles et amener aussi :

– Bérurier Noir – Concerto Pour Détraqués

– Sex Pistols – Never Mind The Bollocks

– Nirvana – Nevermind

– Bon Jovi – New Jersey

– The Wipers – BoxSet Deluxe

– Michael Jackson – Thriller

– Les Shériff – Les Deux Doigts Dans La Prise

– The Vicious – Alienated