[CHRONIQUES] Cinq albums que j’emmènerais dans ma tombe avec Karine Lauzon

Cinq Albums Que J'Emmènerais Dans Ma Tombe

Nous accueillons cette semaine Karine, la fabuleuse batteuse du fabuleux groupe punk rock Prevenge, de Montréal. Nous n’avons pas souvent la chance d’avoir un top cinq fait par une femme, comme elle, qui patauge dans la scène musicale montréalaise depuis un bon nombre d’années. C’est alors avec curiosité et excitation que nous vous partageons ce qu’elle nous a offert comme résumé des albums qu’elle emmènerait dans sa tombe.

Décisions super difficiles. Choisir seulement cinq albums, pas seulement dans ce qui me fait tripper en ce moment, mais ce dont je ne pourrai jamais me passer. Alors voilà!

Ramones - Anthology (1999)

Ramones – Anthology (1999)

Tout a commencé lorsqu’un garçon m’a offert une mixtape quand j’avais 13ans! Avant ça, j’écoutais pas mal de trucs défonces, mais aussitôt que j’ai mis cette cassette dans mon petit radio rose, ma vie bouscula! Karine is a punkrocker! J’ai choisi Anthology parce qu’il y a beaucoup de morceaux.

Screeching Weasel  - My Brain Hurts (1991)

Screeching Weasel  – My Brain Hurts (1991)

C’est simplement une suite logique et, peu importe sa réputation de merde, pour moi ce groupe et ce drummer ont été de grandes influences musicales. Rien d’autre à ajouter!

Iron Chic - Not Like This (2010)

Iron Chic – Not Like This (2010)

À la fin des années 90, beaucoup de shows avaient lieu dans mon sous-sol. Un soir, deux groupes du Long Island sont débarqués chez moi: The Insurgent et Latterman. Mon cœur bascula, j’étais en amour. En fait, j’adore pas mal tous les bands qui viennent de là-bas! La chanson Timecop est la première que j’ai entendue d’Iron Chic et elle m’a tellement rejoint. C’était comme ça, j’étais comme ça, puis on vieillit! J’ai encore des frissons quand j’écoute cet album, même après 3 ans!

Dillinger Four - Midwestern Songs Of The Americas (1998)

Dillinger Four – Midwestern Songs Of The Americas (1998)

Encore une fois, un de ces groupes que j’ai vus et que je ne me souviens pas… Non pour vrai, j’ai vu D4 au Underworld dans le temps où je fesais la porte dans les shows aux alentours des années 1996 et 1997, mais je n’en ai aucun souvenir.  Par contre je me suis reprise par la suite, car c’est maintenant le groupe que j’ai vu le plus souvent. Je montais les voir à Boston et New York, peu importe. Ils sont malades en show. J’ai vu Paddy partir du stage et aller jusque dans les toilettes pour faire une chandelle dans l’urinoir… pissant! (terme très approprié). Leur manière de faire des changements dans les chansons a complètement changée ma manière de jouer!

Knapsack - Day Three Of My New Life (1997)

Knapsack – Day Three Of My New Life (1997)

Puis, pour le dernier album, je vais y aller avec un album qui me suit depuis mon premier appartement. Un disque que j’ai écouté à tous les soirs et que j’adore encore. Assez pop, assez mélodique. En plus, j’ai eu la joie de les voir au Fest cette année!

Et, bien sur, j’aurais quelques albums cachés dans mes poches….

– La compilation Down In A Front (tous les bands d’Aaron Cometbus)
– Blondie
– Lillingtons/Teenage Bottlerocket
– Johnny Cash
– Tragedy
– Weston

Et ça pourrait continuer longtemps, mais mes jeans sont trop tight!!  UVAV!