[CRITIQUES] Totally Slow – Homonyme – Self Aware Records (2013)

Totally Slow - Homonyme - Self Aware Records (2013)

Une des belles découvertes que j’ai faites cette année n’est pas seulement le groupe, mais bien le genre au complet. Je n’étais aucunement familier avec la musique considéré comme « surf » et bien honnêtement, je ne pensais jamais aimer ça. J’avais tranquillement commencé à patauger dans le genre, il y a quelques mois, avec des suggestions d’amis. Je commençais tout doucement à apprécié quand soudainement, BANG! Lors de mon entrevue avec Old FLings, les gars m’ont conseillé un groupe de Charlotte aux États-Unis qui se nomme Totally Slow. Un petit coup de foudre.

En effet, je suis rapidement tombé en amour avec le groupe. Un mélange surf, garage et punk rock, un trio du tonnerre j’avoue que le jeu de mot n’était même pas voulu). De plus, le groupe venait tout juste de mettre leur premier LP en ligne via le bandcamp de leur label Self Aware Records, j’étais comblé! J’avais un nouvel album à écouter, d’un groupe que je ne connaissais pas qui fait dans un genre musical que je ne connais que trop peu. Plaisir et intérêt garanti!

À prime abord, il est très drôle d’apprendre que le groupe provient de l’état de la Caroline du Nord, parce que style fait tellement Californien, autant au niveau du son que du visuel (voyez l’album ci-haut). Un véritable attrape-nigaud!

De ce que j’en ai déduit, Totally Slow n’existe pas depuis très longtemps, mais les personnes qui font partie du projet sont des musiciens avec beaucoup d’expérience et je dois dire que c’est facilement décelable, même à la première écoute. En fait, écouter cet album c’est un peu comme se retrouver dans un gros party ou tu connais tout le monde et que l’ambiance est juste parfaite. D’ailleurs, les gars ont vraiment l’air de s’amuser. On dirait une gang de chums qui ont décidé de se partir un groupe juste pour tripper. Ça ajoute vraiment à l’expérience auditive!

Leur album homonyme comporte dix titres que j’ai apprécié au point de le commander dès sa sortie. Ce n’est clairement pas un album qui va révolutionner le monde de la musique, mais je trouve qu’il y a un petit quelque chose de spécial. Je le vois comme une belle porte d’entrée vers un genre musical que je ne connais pas vraiment et je suis certain qu’il pourrait jouer le même rôle pour plusieurs. C’est le type d’album vrai et honnête que tu es content de connaitre et d’avoir dans ta collection. C’est aussi un de ses albums que tu gardes précieusement de côté, car il pourra servir à te remonter le moral un de ses jours, ou tout semble pénible. Ce n’est définitivement pas négligeable, sauf si vous êtes toujours heureux. Si c’est le cas, je veux connaitre votre prescription.

Le morceau Acid Rain, qui est sans aucun doute leur single, est tout simplement magique. Très très catchy, avec des échanges vocaux très intéressants. Une guitare bien crispy avec une bass très groovy. Ajoutez à ça des effets qui vous feront voyager dans le temps, vers le début des années 1960. En fait, c’est l’effet que l’album au complet procure. Une véritable machine à remonter le temps. Je dirais que la première moitié de l’album est supérieur à la deuxième moitié, simplement parce qu’à mon oreille, les morceaux semblent plus travaillés et semblent avoir une personnalité plus précise et définie.

C’est un travail colossal que d’oser prendre un vieux genre musical, le mettre à la sauce du jour et de faire le tout avec brio. C’est selon moi ce que les gars de Totally Slow ont réussi à faire. Au final, c’est définitivement un achat dans mon cas, d’ailleurs j’attends toujours ma copie. Si vous êtes à la recherche de nouvelle sensation face à la musique, pourquoi ne pas donner une chance à cet album? Au pire des pires, vous finirez votre écoute avec au minimum un petit sourire en coin.

Karl

[bandcamp album=479707902 bgcol=1f1f1f linkcol=fff04b size=venti]