[CHRONIQUES] Guide du Pouzza Fest IV avec Lamb

Pouzza Fest 2014

Le voici. Le voilà ! Notre désormais traditionnel horaire pour le Pouzza Fest IV. Cette année, j’ai été plus smatt avec vous. Je vous ai laissé quelques pauses, histoire de chiller et relaxer entre amis pour passer à travers cette fin de semaine de fou !

Vendredi

T’iras te chercher une bonne petite bouffe avant de commencer. Histoire de ne pas avoir le ventre vide pour bien commencer ton week-end. J’ai entendu dire qu’il y aura pas mal de gras dans la place…

Rope @ Théâtre Saint-Cath à 18h45

Groupe de Québec city qui donne dans le très heavy avec des membres de Unfallen et de Striver. Ça va commencer PAS smooth pantoute, ça risque en fait de nous foutre une foutu volée dès le début. On attend ça avec impatience.

Junior Battles @ Foufs à 20h15

Un classique et une excellente façon de commencer ton week-end. En plus, c’est le moment parfait pour écouter les nouveaux titres de Rally qui sort le 27 mai. Viens danser au son du pop-punk entraînant de Junior Battles. Ce serait niaiseux-niaiseux de manquer ça.

Lovechild @ Théatre Sainte-Cath à 21h

À la suite de ça, on aurait tendance à vous dire de rester pour Two Cow Garage, mais les ayant vu au premier pouzza, on se dirige plutôt vers le côté sombre de la soirée. Même si le groupe s’est arrêté beaucoup trop tôt, Cerce a donné une des prestations les plus imposantes lors de la dernière édition du Pouzza (parlez-en à PM). Lovechild est tout aussi dérangeant et énergique, mais avec une voix quelque peu différente et des chansons 3x moins longues.

No Guts No Glory @ Katacombes à 22h20

Encore une fois la France est plutôt bien représentée cette année. Cette fois-ci on se dirige du côté de Valence avec un punk rock vraiment l’fun. Ils sont en tournée au Québec et en Ontario depuis le début du mois avec Not Scientists et certains de ces shows avec No Bones. Les fans de Lifetime ou même de Dead To Me devraient se sentir à la maison. Anecdote: Nico de Sport a déjà été dans ce groupe !

Amanda X @ St-Ciboire à 23h15

C’est vraiment tannant de devoir manquer The Creeps, mais on est pas mal trop en amour avec le nouvel album d’Amanda X pour manquer ça. Un trio de trois filles avec la désinvolture d’une Kim Gordon. Un incontournable du Pouzza !

Enabler @ Theatre Sainte-Cath à 23h45

Côté ultra- violence, Enabler n’a plus besoin de présentation. Le groupe s’apprête justement à sortir son nouvel album La Fin Absolue du Monde. Avec un nom comme ça, tu sais à quoi t’attendre. Une bonne dose d’électrochocs pour te donner un petit coup de pouce pour continuer la soirée.

Anarpunk @ Theatre Sainte-Cath à 00h45

Même le punk est pas aussi punk que Anarpunk. J’ai-tu vraiment besoin d’en parler ? Ca risque d’être les 12 minutes les plus crasseuses de ta vie. Punk. Frank vous conseillerez sans doute plutôt d’aller voir Who Needs You, mais moi j’le feel plus crasseux. Punk.

Samedi

Oh My Snare! @ St-Ciboire à 19h45

Une autre gang d’amis qui se sont récemment taillés une place de choix dans la scène montréalaise. Des drôles d’oiseaux qui seront te donner le sourire tout en te donnant la nutrition punk-rock nécessaire pendant un festival comme celui-ci. En plus, ils reviennent d’une petite tournée d’une semaine dans le Nord-Est des States, ils vont être tout pimpants ! C’est quand même pas un choix facile, je peux vous dire que l’équipe de Vakarme risque d’être pas mal divisé entre Barrasso, Lonely Animals et eux.

Overseas @ Piranha Bar à 19h55

Un de mes coups de coeur et un des groupes que je suis le plus stoked de voir. Venant directement du Costa Rica, Overseas vient tout juste de sortir Hardships, un EP qui nous fait penser à du Title Fight pis de la bonne musique de même. Mais leur premier album est pas mal plus punk-rock… Donc on en a pour tous les goûts.

Night Birds @ Fouf à 20h40

Il n’y a pas beaucoup de groupes old school dans mes suggestions, mais là, Night Birds, c’en est un qui en vaut la peine pour les amateurs de bon vieux punk des années 80. Oubliez les Teenage Bottlerocket de ce monde, Night Birds a tout ce qu’il faut pour vous faire faire le pogo.

The Hotelier @ Katacombes à 21h15

Un des groupes bien à la mode ces temps-ci dans cette vague de renouveau emo. Je suis totalement tombé sous le charme de leur petit dernier, Home Like Noplace Is There. Une bonne énergie live avec des textes pas mal percutants. Pour les avoirs vus il y a quelques mois à Montréal, ça vaut le détour !

Annabel @ Katacombes à 22h15

Avec le retour d’American Football, il est surprenant que ce groupe n’ait pas plus d’attention. Une vibe très sympathique, honnête et propre. Définitivement le genre de show où tu peux te laver avant de venir et te mettre une petite chemise tight. Ce serait cool de voir du sing along bien ressenti et des danses peu viriles.

Christie Front Drive @ Katacombes à 23h30

Un excellent groupe emo ambiant des années 90 dans la veine de Sunny Day Real Estate ou de Mineral. Ce groupe a tout ce qu’il faut pour te faire fermer les yeux, balancer la tête et t’amener avec eux dans leur monde parallèle. C’est carrément un voyage qui t’attend. Si t’es capable de sortir de ton buzz à temps, cours jusqu’au Piranha pour Old Flings ! Si tu es pogné pour manquer Christie Front Drive, essai au moins d’aller voir Highness plus tôt en soirée au Piranha, Eric chante dans les deux groupes et il vaut que tu t’y attardes dans l’un ou l’autre de ces shows.

Old Flings @ Piranha Bar à 23h55

Bon bon bon. Ici on a droit aux petits chouchous de Vakarme. Si vous nous suivez un peu, vous avez probablement entendu parler de Old Flings. Leur album Spite est un vrai petit chef-d’oeuvre qui saura vous conquérir. On a d’ailleurs mis beaucoup de pression pour les faire venir de la Caroline du Nord. Donc on se rassemble et on cri à tue-tête les amis-es.

Laura Stevenson @ Underworld à 1h00

Rendu à cette heure-ci, tu risques probablement d’être un peu scrap. Voici pourquoi tu devrais venir voir Laura Stevenson. Des bonnes petites balades et chansons réconfortantes qui te permettront de relaxer un peu dans cet élan de débauche punk-rock. Une bonne façon de clôturer la soirée pour passer au travers du dernier stretch du week-end.

Dimanche

L’habituel hangout de début d’après-midi, le merch mall, le déjeuner Stomp, les shows sur la terrasse des foufs. Le dimanche après-midi, c’est fait pour relaxer!

Buried Option @ St-Ciboire à 18h15

On vous en a déjà parlé lors d’une chronique sur Vakarme, mais Buried Option est une source sûre pour bien débuter la journée. Un accent français prononcé, comme on l’aime si bien à Montréal, des mélodies, des gangs vocals pis toutes. Une formule gagnante assurée.

Hold Tight @ Café Chaos à 20h15

Si jamais la soirée s’étire pour toi, il te faut un petit remontant, sinon tu risques de t’écraser. C’est pourquoi je te conseille un petit pop punk très l’fun à la Mixtapes, Dear Landlord ou… carrément Hold Tight! Blizzard Of ’96 fut un album très agréable de 2012, c’est ta chance d’aller voir ça en show. Ton moment de crier comme une petite fille énervée : Did you ever feel like I feel ?

White Slaves @ Café Chaos à 21h45

White Slaves ont joué sur un des shows les plus bruns que j’ai organisé à ce jour (désolé, ce n’était vraiment pas voulu…). Mais ils ont su mettre le feu dans la place et plus ! Ils sont jeunes, beaux/belle pis pleins d’énergie à revendre.

La Querelle @ Café Chaos à 23h15

Une suggestion de PM celle-là, étant un grand fan de The Appleseed Cast et d’autres groupes du catalogue de Deep Elm, c’est tout naturel d’y retrouver le band montréalais La Querelle. Ça devrait te faire planner avant de te diriger dans l’énergie démentielle du show de Dillinger Four. D’ailleurs, notre prochaine chronique des cinq albums sera avec leur chanteur et guitariste Matt Lachapelle, ne loupe pas ça !

Dillinger Four @ Fouf à 00h15

LE show de la fin de semaine pour moi.

Not Scientists @ Café Chaos à 2h30

Le show de fermeture du Pouzza. Comme chaque année, on a droit à la visite de copains de France. Cette année, c’est entre autres Not Scientist, un groupe relativement récent, mais avec un bagage solide qui risque d’enflammer le Chaos avec tous les drunks de fin de Pouzza (Vous en connaissez tous au moins quelques-un-unes).

Rendu-là, c’est la fin. Tu auras probablement le mal de vie une couple de jours, mais au bout du compte, tu vas ressortir avec d’excellents souvenirs d’un des festivals les plus funné au Québec.

Peace.

Lamb