[DÉCOUVERTES] Édition du 13 juin 2014 – Ottawa Explosion et plus

Les Vendredis Découvertes

Aurélien | On s’entête souvent à chercher à écouter des groupes provenant des quatre coins du monde, alors que les meilleures découvertes se trouvent parfois juste sous notre nez. Pour preuve, j’ai découvert le groupe Lindbergh il y a seulement quelques jours alors que ses membres n’en sont pourtant pas à leur coup d’essai. Formé sur les cendres du combo Subcity Stories, le groupe affiche, dès les mesures d’intro de ce premier LP, une influence revendiquée pour un indie rock école Dischord proche de celui de Medications ou de Faraquet. Portés par des lignes de chant tantôt scandées, tantôt bluffantes de mélodies et de convictions, les neuf titres se révèlent vite l’oeuvre d’un groupe aussi aguerri que prometteur.

Lamb | J’étais en train de plier mes bobettes en préparation du Ottawa Explosion, tout en essayant de découvrir le plus de groupes possibles, lorsque je suis tombé sur un petit bijou. Une gang de freaks de Sudbury. Un genre de punk garage pas mal disjoncté. Pas dans le sens qu’ils mangent des chats en criant des rituels sataniques. Plus dans le genre de weirdos bien assumés. Le reverb dans la voix me fait penser à nos héros locaux de Thee Nodes, en version plus posée. Anyway, Strange Attractor m’a donné un bon gros sourire pis s’est ajouté sur la longue liste des groupes sur lesquels je veux danser dans la ville de Stephen. Viens donc man, ça va être funné.

Raph | À l’approche de la période estivale, on se dirige tout droit sous l’ardent soleil de Santa Rosa pour y découvrir une nouvelle formation locale nommée The Down House. Down, ça oui, car le lent tempo démontré sur leur démo n’aidera certainement pas à remonter le moral d’une personne déjà accablée par l’arrivée des grandes chaleurs d’été. Néanmoins, si tu es fan de groupes à sonorités lo-fi bien exécutées, ouvre-toi une bonne cerveza glacée, écrase-toi dans un confortable fauteuil, mets le volume assez fort et, crois-moi, tu risques fortement d’apprécier les deux courtes chansons proposées. On nous chuchote à l’oreille que le groupe lancera un 7 » d’ici quelques jours, de quoi espérer encore plus de bonne musique de leur part dans un futur relativement proche. Reste à l’affût!.

PM | Comme dit Aurélien, la proximité ne vient pas nécessairement toujours aider la découverte d’un groupe. En fait, c’est souvent un concours de circonstance. Pour ce qui est de S.M., aucune idée comment je suis tombé là-dessus, mais ce trio de Sarnia en Ontario m’a tout à fait surpris par sa façon simple et classique de livrer un indy-rock lo-fi légèrement séduit par le shoegaze. À l’écoute de I Founded the Wit Cult, je m’efforce tant bien que mal de ne pas ré-appuyer sur play en loop. Le très peu d’information au sujet du groupe, leur nom un peu bizarre, leur label qui contient uniquement leur 7" et leurs superbes compositions me laissent surfer sur un certain mystère que j’apprécie énormément. Le groupe a récemment enregistré du nouveau stock, alors je vous invite à rester à l’affut, un nouveau monde à découvrir.